NEMAUSUS ULM

École de pilotage à Nîmes

Tél. : 06.60.75.02.51

Lettre de la Sécurité Avril 2017

(Par Eric GALVAGNO, Président de la Commission Sécurité des Vols de la FFPLUM)

Attention le beau temps revient !!!

Pour certains c’est un poncif, mais il est indéniable que la période qui arrive, propice à la reprise des vols, est aussi celle où le risque d’accident ou d’incident est fort. En effet, que ce soit du côté du pilote qui a peu volé l’hiver, voire pas du tout, en manque d’entraînement, avec des habitudes à retrouver, ou du côté de l’ULM qui lui aussi a souffert de l’humidité et du froid des hangars, le premier vol doit faire l’objet d’une attention toute particulière et ne doit pas être pris à la légère.
Je ne peux que conseiller de faire une visite poussée de votre l’ULM afin de le « réveiller » tout en douceur et sans surprise. De même, pour le pilote, il faudra choisir une journée idéale pour voler et pourquoi pas se faire accompagner par un instructeur ou un ami pilote compétent. Depuis le début de l’année, nous déplorons déjà 10 incidents/accidents dont deux qui ont entraîné trois décès et un autre un blessé grave …
La politique sécurité des vols de votre fédération ne se décrète pas. Elle est la conséquence des observations, de vos retours et de l’analyse qui suit les accidents ou les incidents qui sont portés à notre connaissance. C’est pourquoi il est vital que vous utilisiez les outils de remontée d’informations qui sont à votre disposition, comme le REX sur le site fédéral (www.ffplum.info puis onglet déposer un REX). Sans cela, la commission sécurité des vols est aveugle e e e gi l’amélioration de votre sécurité.
Ainsi, si en 2016, le comportement du pilote ULM a été plus responsable, ce qui a permis une baisse des accidents entraînant des décès, il est une tendance qui devient remarquable, qu’il faut enrayer, c’est celle de la perte de contrôle en vol. Ce constat est partagé pour l’ensemble des activités aéronautiques. D’ailleurs, dans l’aviation de ligne, au niveau mondial, la perte de contrôle en vol constitue la première cause d’accidents mortels, devant les collisions avec le sol qui ont été pendant longtemps la cause majeure.
Ainsi, la maniabilité, le pilotage manuel et la sortie de situations indésirables, reviennent en force dans l’entraînement au simulateur des pilotes de ligne. De même, nous, pilotes ULM, nous devons toujours être conscients des capacités de vol de notre machine et de notre niveau de compétence pour la faire voler en toute sécurité. Les manquements, les déviations, le non-respect des règles basiques ne peuvent avoir qu’une seule issue : l’accident !

LIRE LA SUITE